JEANJEROME

Watchmen vs Jeanjerome

Nouveau produit

800,00 €

 
Ajouter à ma liste d'envie         Ajouter à ma liste

Acrylique sur toile. Signée. 61 x 50 cm.

Plus de détails

1 produit à gauche ...

Attention : dernières pièces disponibles !

Partager dans les médias sociaux

Jeanjerome 

Acrylique sur toile.
Signée.
Dimensions : 61 x 50 cm.

C’est pendant son adolescence que Jeanjerome s’essaye à l’art du tag, du graffiti et de la sculpture. Ses références sont celles de la culture urbaine et du hip hop. La découverte du livre « Spraycan Art » et sa rencontre avec les professeurs Patricia & Philippe Legendre-Kvater qui l’intègrent à l’Ecole d’Art d’Etampes sont les éléments déclencheurs de sa démarche. Il étudie entre autre leur technique de « dessin par le jeu ». Puis, il s’initie à la marbrerie. Durant ses recherches artistiques, il expérimente la bijouterie à l’atelier d’orfèvres de la Bastille, Paris. Jeanjerome s’exprime à travers le sport urbain par le roller et le Longboard. Il est notamment l’un des fondateurs des randonnées roller du vendredi à Paris. En 2004, il reprend son initiation à la bijouterie auprès de Ossip Frolov à Copenhague tout en restant connecté à la culture urbaine. Mais surtout, il reprend ses recherches techniques et artistiques. Il se découvre à travers la peinture à l’huile et vend ses premières toiles. De retour en France en 2008, il trouve un atelier pour tester le grand format qu’il adopte par la suite. Parallèlement, il donne des cours de Street Art au jeune public pour la ville de Paris. Il participe à des expositions collectives en diversifiant tant les supports que le moyen pictural. Son point de départ ? Le Street Art, bien sûr, mais aussi l’Art Nouveau. Il en apprécie les courbes, l’audace colorée, l’aspect décoratif. Jeanjerome aborde sa toile en commençant un long travail d’orfèvre. La toile achevée, l’artiste révèle un sens de la composition, de l’équilibre des couleurs et des lignes. C’est aussi dans cette optique que JeanJérôme aime partager son art de la performance live. Cette volonté avec laquelle il marque l’espace urbain de son emprunte rejoint ici le concept de l’Art Nouveau : tout support fait sens dès lors qu’il introduit dans notre quotidien la possibilité de l’art.

L’univers de Jeanjerome est composé de couleurs franches appliquées, juxtaposées, dans une géométrie volubile toute en courbes qui fait sens. Il y a toujours du figuratif qui se cache derrière son apparente abstraction.

 

Smiley

 

Le smiley a plusieurs origines lointaines. Il sera particulièrement répandu à la fin des années 80, comme l’emblème de la musique électronique dite « acid house ». Cette musique est très vite amalgamée avec une nouvelle drogue qui fait son apparition dans les rave, l’ecstasy, une drogue psychédélique, le smiley y est donc aussi associé. Quant à la tâche rouge, elle rappelle les Watchmen, la série de comics book américano-britannique créée en 1986. Le premier smiley est apparu sur le personnage du Comédien, puis il est devenu l’icône des watchmen. La traînée de sang est comme si le monde réel venait s’écraser sur le cartoon, c’est ce que les auteurs de watchmen voulaient représenter car ils traîtaient leurs personnages comme s’ils vivaient dans notre monde.