Alexander CALDER - Affiche originale en lithographie 1959

Nouveau produit

200,00 €

 
Ajouter à ma liste d'envie         Ajouter à ma liste

Affiche originale. 64x47cm.

Plus de détails

1 produit à gauche ...

Attention : dernières pièces disponibles !

Partager dans les médias sociaux

/// Alexander CALDER (Né en 1898) ///

" Composition abstraite "
Affiche en lithographie originale.
Studio : Mourlot
Date : 1959
Dimensions : 64x47 cm.

/// Biographie d' Alexander CALDER (Né en 1898) ///

Alexander CALDER
Né en 1898, décédé en 1976.
Il est américain, issu d’une famille d’artistes, peintres et sculpteurs.
Bien qu’il ait lui-même toujours eu un penchant pour l’art, il commence par des études d’ingénieur en mécanique, métier qu’il n’exercera pas car il fera aussitôt après des études d’art à l’Art Students League of New York.
Il commence par la pratique de l’ashcan aesthetic, qui se caractérise par la représentation de scènes urbaines inspirées de la vie quotidienne. Il gagne sa vie en faisant des illustrations dans les magasines.
Puis, il part pour Paris en 1926 où il suit l’enseignement de l’Académie de la Grande Chaumière. Il crée des jouets articulés qu’il présente au Salon des Humoristes en 1927. Puis il crée le « Cirque Calder » composé de deux cents personnages fabriqués en fil de fer et bouts de chiffon. Avec eux, il créera un spectacle de deux heures et fera pendant trois ans des représentations à Paris, Berlin, New York…
Son art évoluera à partir des années 1930 grâce à ses rencontres parisiennes qui l’influenceront vers l’abstraction : Joan Miro, Jean Cocteau, Man Ray, Robert Desnos, Fernand Léger, Le Corbusier, Piet Mondrian… Il rejoindra même le mouvement « abstraction-création ».
Il expose ses premières sculptures abstraites en 1932 à la galerie Vignon dirigée par Marie Cuttoli. Son inspiration lui est venue d’une visite à l’Observatoire de Paris. Ces sculptures sont nommées des « mobiles » par Marcel Duchamp, nom qui restera. Ils sont peints en noir et blanc et parfois rehaussés d’un aplat de couleur. Certains sont actionnés par un petit moteur. IL rencontre aussitôt un vif succès. Sa carrière est définitivement lancée.
Par la suite, il construira également des sculptures monumentales et immobiles en métal que Jean Arp dénommera « stabiles », nom qui restera.
Il sera également connu pour ses peintures et ses œuvres sur papier.
En 1943, le MoMA organise la première rétrospective de l’œuvre de Calder.
En 1952, il obtient le Grand Prix de la Biennale de Venise.