Liste de produits par fabricant GEN PAUL

Gen Paul: né à Montmartre en 1895, décédé à Paris en 1975. Il est l’un des plus grands peintres expressionnistes français et a réalisé plusieurs oeuvres pendant sa pleine période expressionniste considérées comme des chefs d’oeuvres. Sa carrière a débuté sur la Butte Montmartre, initiée par de grands artistes qui y habitaient et que Gen Paul rencontre dans cette vie de village: notamment Frank-Will pour la peinture, et Eugène Delâtre pour la gravure. Sa carrière est divisée par tous les observateurs historiques et critiques d’art en quatre périodes et sera marquée dès le début par la blessure de Gen Paul lors de la Première Guerre Mondiale qui lui a fait perdre sa jambe droite. C’est à partir de 1924, que Gen Paul amorce une évolution solitaire, et entre dans sa pleine période expressionniste où il chahute les sujets et en vient à créer une forme personnelle d’expressionnisme du mouvement, extrêment gestuelle, basée sur l’émotion et l’intensité, qui en fera l’un des plus grands peintres expressionnistes français. Les visages et les personnages prennent de plus en plus d’importance, les mains en particulier. Jusqu’en septembre 1930, il voyage, travaille sans arrêt, saisi d’une sorte de frénésie créatrice. La galerie Bing, l’une des plus importantes de Paris, en 1928, l’expose avec ses contemporains Picasso, Rouault, Braque, et Soutine. Bing dans un long texte consacré à Gen Paul explique toute l’importance de sa peinture et son talent. Il peint des musiciens que l’on sent jouer, des portraits impressionnants, ainsi que des paysages basques, des vues de Montmartre où tout s’anime, est en mouvement. Epuisé par une vie trop intense, miné par l’alcool et par une infection contractée à Alger, Gen Paul s’écroule à son passage à Madrid, en 1930, et ne retrouvera plus la même énergie dans sa peinture. Mais il continuera à réaliser des oeuvres de grande importance. Fin observateur de son époque, il capte les évolutions de son temps, et est un précurseur de l’expressionnisme abstrait américain. On ne peut pas parler de Gen Paul, sans parler de sa forte personnalité qui aura marqué toutes les personnes qui l’ont fréquenté ou même croisé. Dans son atelier se tenait une sorte de cénacle le dimanche matin ; le tout Paris s’y rendait, comédiens, musiciens, médecins, écrivains, peintres... Hospitalisé en 1975, il meurt d’un cancer la même année.